La réflexologie

La réflexologie est une technique douce, naturelle, relaxante,  non médicamenteuse, manuelle et ancestrale.

Elle prend en compte la personne dans sa globalité: physique, émotionnelle et mentale. Elle est apaisante et revitalisante.

Des pressions spécifiques sur ces zones permettent de libérer les tensions, stimuler les facultés d’autoguérison de l’organisme et rétablir l’équilibre dans les différentes parties du corps (homéostasie).

Massage des pieds en réflexologie

La réflexologie fait partie de la Médecine traditionnelle Chinoise.

Elle s’adresse à tous, à tout âge et à toutes les étapes de la vie.

Pratiquée de façon régulière, elle peut agir de façon préventive.

 

Son concept est fondé sur l’existence de zones et de points réflexes, au niveau des pieds, des mains, du visage et du crâne, auxquelles correspondent toutes les parties du corps, organes et glandes.

On peut travailler sur les zones réflexes des pieds, des mains, du visage et du crâne. On parle alors respectivement, de réflexologie : plantaire, palmaire, faciale ou crânienne. Le principe est le même.

Les origines

La réflexologie est une technique de soins pratiquée depuis des millénaires par les égyptiens, les chinois et les indiens.

En Egypte 

La trace la plus ancienne de pratique apparentée à la réflexologie, nous vient d’Egypte et remonte à 2330 av JC. Un pictogramme a été retrouvé à Sakkarah dans le tombeau d’Ankhmahor, un pharaon médecin.

Sur son sarcophage étaient représentées des scènes de soins de réflexologie plantaire et palmaire. La traduction de ces hiéroglyphes : « veuillez apaiser la douleur » « je ferai comme il vous plaira ».

En Chine

En Chine, l’idéogramme «pied» signifie littéralement «partie du corps qui sauvegarde la santé», on dit que : «lorsque l’on touche les pieds, on touche à l’âme.»

La réflexologie est officiellement reconnue comme médecine énergétique. Elle fait partie de la médecine traditionnelle chinoise.

Aux Etats-Unis

Au début du 20e siècle, un médecin américain spécialiste en ORL, le Dr Fitzgerald (1872-1942), s’est intéressé à cette technique de « traitement par les pieds » (et par les mains). Il propose un découpage du corps en 10 zones énergétiques longitudinales et verticales, du haut de la tête au bout des orteils, chacune étant liée à des endroits précis du corps : les zones réflexes. Ainsi, il met au point en 1913, ce qu’il appelle « la thérapie zonale ». Il constate en effet qu’une pression locale sur un doigt ou un orteil a un effet antalgique à distance, sur une des 10 zones du corps, et que cela peut donc calmer la douleur ressentie dans la zone douloureuse. Il utilise cette thérapie zonale dans ses actes d’opération ORL. Il y expose les rudiments de ce que nous appelons aujourd’hui la réflexologie.

Eunice Ingham (1889-1974), physiothérapeute américaine, collaboratrice du Dr.Fitzgerald, a poursuivi ses travaux de recherche. Elle met au point une cartographie où l’ensemble du corps est représenté sur les mains et sur les pieds. Dans les années 1930, Eunice Ingham est considérée comme la pionnière de la réflexologie moderne en occident.
De nombreuses écoles ont découlé de son enseignement, appelé « Méthode Ingham ». 

 

 

 

Il est donc difficile d’attribuer «la découverte» de la réflexologie à une seule culture : elle s’est enrichie au fil du temps, au travers de différentes cultures et pratiques. Des méthodes de travail existent dans le monde entier.